Rouages

Les rouages du processus, ce sont toutes les étapes que l’on peut potentiellement traverser pour atteindre nos objectifs. Nos rouages, ce sont nos outils. Certains sont communs à d’autres pratiques, d’autres sont uniques à notre démarche. Chaque rouage permet de mettre en marche le processus et active la machine de P.E.R.F.O.R.M! L’ensemble des rouages dessine la machinerie de la transformation et chaque transformation est différente, puisqu’intrinsèquement liée à un lieu unique. Ainsi, en fonction des projets, nous utilisons nos rouages, dans des sens et combinaisons variées, en fonction des situations. Le projet-processus possède alors un aspect non linéaire et peut ainsi démarrer de différentes manières, mais il correspond toujours à notre approche performative singulière.

Il est important de souligner que notre travail est évolutif, et que c’est par l’expérimentation que nous outils se développent, s’enrichissent et s’aiguisent. Les rouages sont donc amené à évoluer avec le temps et les pratiques afin d’agrandir la connaissance autour des processus performatifs.

Notre processus traverse, grâce à ces rouages, cinq grandes phases. Cependant, il n’y a pas d’ordre préétabli, chaque projet étant unique, l’amorce peut ainsi s’opérer à différents niveaux. Ainsi un projet peut démarrer soit par une phase d’initiation directement, soit par une phase d’expérimentation afin de déclencher la suite du projet.

Initiation

L’initiation c’est toute la période qui précède une prise en charge performative contractuelle. C’est le moment ou l’on rentre on contact avec les acteurs du projet, le moment ou l’on cherche des financements, le moment ou l’on signe l’acte du début de la transformation performative. Cette phase possède plusieurs rouages potentiellement utilisables.

Expérimentation

La phase d’expérimentation constitue la plus grosse phase du processus. C’est là que réside une grande partie de l’originalité de notre démarche. Il s’agit de tous les moments, de toutes les interactions que nous générons avec le milieu obsolète. C’est lors de cette phase que l’avenir du lieu se dessine et que la constellation d’acteurs se forme autour de la transformation.

Transmission

La phase de transmission intervient au cœur de l’expérimentation et à son issue. Il s’agit de tous les temps d’échanges autour du lieu entre nous et les acteurs du projet. Cette phase concerne tous les moments de concertation, de diffusion de la connaissance, de legs des héritages des dispositifs construits, etc. C’est les moments ou l’on galvanise l’engouement pour le projet.

Expertise

Il s’agit de la phase d’expertisation du processus, le temps de la synthèse des potentialités, le moment dédié au recul réflexif sur les expérimentations. C’est lors de cette phase que l’on rassemble toute la connaissance et les imaginaires projetés pour donner un sens à la transformation. C’est là que nous pouvons prouver toute la pertinence de notre action et transformer la somme de nos efforts en un outil, utilisable et percutant, permettant de basculer dans la pérennisation du projet. C’est ici que le conseil scientifique prend tout son sens.

Pérennisation

Nous entrons ici dans l’ultime mission du laboratoire itinérant. C’est la phase de pérennisation du projet. Cette phase sera différente en fonction des projets et de la réussite de toutes les étapes antérieures du processus. Nous proposons aujourd’hui deux options de pérennisations. D’autres options pourraient voir le jour à l’issu de l’évolution de notre recherche-action.

Initiation

Prise de contact

La prise de contact représente le premier échange entre notre équipe et les acteurs institutionnels, privés ou publics, propriétaires et autres actionnaires du milieu obsolète convoité. Cette prise de contact est à double sens, elle peut venir de nous, ou des acteurs portant la volonté de sortir un site de son obsolescence. Ce rouage marque la volonté d’engager un voyage performatif.

Première visite

Il s’agit du premier contact avec les lieux. Elle concerne uniquement les concepteurs/performeurs. Cette première visite est déterminante, elle établit la relation avec le site. C’est à la suite de cette première visite que nous établirons un premier diagnostic, selon nos critères de sélection et nos intuitions, afin de statuer sur une prise en charge performative des lieux.

Premier Diagnostic

Ce premier diagnostic est réalisé à l’issu de la première visite. Il permet de déterminer la pertinence d’une prise en charge performative. Ce diagnostic est réalisé selon les critères de sélection de notre équipe. Il peut être commandité après la prise de contact ou être fait en amont afin de convaincre les acteurs ou propriétaires des lieux de la nécessité d’agir. Il prend la forme d’un petit dossier d’étude qui se solde par un avis de faisabilité.

Accords

Ce rouage est la clé du démarrage. Il incarne le temps de la contractualisation entre les différentes parties. L’engagement peut être évolutif, en commençant par une base de prestations de type « S », pour ensuite évoluer vers d’autres échelles d’interventions (Ateliers M,L; Expertises XL). Nous présentons toujours les objectifs d’expertisation, car cela représente la finalité de notre action. En effet, P.E.R.F.O.R.M! ne souhaite pas rester au stade d’occupations temporaires pour occuper un temps de latence. Son objectif est clair, il s’agit d’orienter une régénération durable.

Recherche de partenaires

Pour chaque projet, nous recherchons des partenaires actifs, locaux et  institutionnels, afin de fédérer une diversité d’acteurs autour de la transformation. Il s’agira de la constellation du projet.

Recherche de financements

Nous sommes également à la recherche de partenaires financiers pour mener à bien chaque projet. Plus le projet sera soutenu financièrement plus le résultat pourra être ambitieux.

Expérimentation

Expérimentation « transgressive »

L’amorce du projet peut être réalisée par une première expérimentation. Le terme « transgressif » désigne une action spontanée et non programmée. L’objectif est de questionner l’usage conventionnel des espaces normatifs et d’ouvrir de nouveaux imaginaires quant à leur utilisation, légale et licite. Ces expériences visent à créer un empowerment spatial en milieu urbain. Elle a pour vocation d’entrer directement dans l’action afin de faire bouger les lignes et de prouver par le faire, que le site nécessite que l’on agisse pour le sortir de son délaissement. Ces expérimentations seront, par absence de financement, de natures légères et entièrement réversibles.

Résidence

Cet événement concerne uniquement les performeurs. C’est le temps ou l’on incarne le temps de conception à l’intérieur même du site en transformation. Ce temps de résidence varie en fonction de l’échelle typologique du projet. C’est le moment où l’équipe de P.E.R.F.O.R.M! vient habiter les lieux. Selon l’échelle d’intervention, le fait de venir habiter l’espace peut nécessiter des premières transformations. En effet, il sera question de venir créer les conditions qui nous permettront de venir habiter le lieu. Pendant cette étape, interne, il sera déjà question de produire un premier éveil performatif des lieux. Plus précisément, nous proposerons déjà des petites transformations, des petits changements qui éveilleront la curiosité du contexte immédiat, comme des signaux indiquant que ce lieu est en train de reprendre vie.

Visites découvertes

Ces visites découvertes seront l’occasion d’amener des habitants, des acteurs ou nouveaux performeurs au cœur de la transformation. À l’image de portes ouvertes de la création, elles permettent à des personnes de s’immerger sur un temps cours dans le processus de fabrication du projet et de prendre part à la transformation. Elles ont également vocation de montrer l’état actuel du site aux habitants qui n’ont plus pénétré les lieux depuis leur obsolescence. Ces visites commencent à fédérer du monde autour du projet et possèdent aussi un volet pédagogique, afin d’expliquer le processus performatif en cours.

Transformation

Les workshops de transformation des lieux, ce sera le temps où l’on viendra construire, fabriquer, modifier le lieu pour qu’il puisse accueillir les nouvelles expériences, et donc les nouveaux imaginaires spatiaux. Le temps de ces workshops varie également en fonction de l’échelle des lieux qui supportent les interventions. Pour ce temps de fabrication, l’équipe de P.E.R.F.O.R.M! s’entourera de ses partenaires locaux et des membres disponibles. Nous n’excluons pas d’organiser ce workshop avec des étudiants des écoles d’architecture, de design ou de paysage, des associations d’habitants, et d’acteurs ponctuels qui apporteraient leur soutien au projet. L’idée est de co-construire une nouvelle perspective pour les lieux délaissés, à partir des émergences et des intuitions de la résidence.

Weekends inauguraux

Les weekends inauguraux viennent ouvrir et activer les imaginaires après le workshop d’installation. Dans ce format de deux jours/une nuit, nous pouvons proposer, en fonction de l’échelle du projet, de sa situation et de son potentiel, d’offrir l’expérience d’habiter, pour une nuit la transformation. Cette expérience prolongée permettra aux habitants de se projeter pleinement dans la transformation des lieux et d’expérimenter sur un temps long, la magie des lieux transformés. Ces expériences pourront être reproposées ponctuellement pendant le temps d’exploitation de la transformation. Lors de ce weekend, il sera aussi question de présenter l’univers créé et de diffuser la liste des prochaines activations clés du site. Ces weekends seront l’occasion de rencontrer plus largement les habitants, commerçants, associations, institutions locales afin d’anticiper les héritages des dispositifs en place.

Enchantements diurnes

Les enchantements diurnes, ce sont des événements qui viennent activer la transformation construite lors des workshops. Sur le temps d’une journée, il s’agira de venir enchanter le lieu transformé et de montrer tout le potentiel que le site peut désormais offrir. Il s’agit d’activer une perception inédite des lieux. Ces enchantements conduisent vers des appropriations et vers une empathie de la part des habitants et des acteurs, nous permettant de fédérer du monde autour du projet de transformation. Ces événements activent aussi tout un réseau de partenaires, d’institutions et d’associations locales, qui prendront part à l’enchantement des lieux. Ces événements sont ponctuels et programmés, ils contribuent à dessiner le nouvel univers et accompagnent l’appropriation progressive des lieux.

Enchantements nocturnes

Les enchantements nocturnes, ce sont des événements qui viennent activer la transformation construite lors des workshops. Sur le temps d’une soirée, il s’agira de venir enchanter le lieu transformé et de montrer tout le potentiel que le site peut désormais offrir. Il s’agit d’activer une perception inédite des lieux. Ces enchantements conduisent vers des appropriations et vers une empathie de la part des habitants et des acteurs, nous permettant de fédérer du monde autour du projet de transformation. Ces événements activent aussi tout un réseau de partenaires, d’institutions et d’associations locales, qui prendront part à l’enchantement des lieux. L’imaginaire de la nuit nous permet d’activer des perceptions et des usages complètement différents des enchantements diurnes. Ces événements sont ponctuels et programmés, ils contribuent à dessiner le nouvel univers et accompagnent l’appropriation progressive des lieux.

Weekends de clôture

Les weekends de clôture viennent fermer et célébrer une dernière fois les imaginaires projetés. Dans ce format de deux jours/une nuit, nous pouvons proposer, en fonction de l’échelle du projet, de sa situation et de son potentiel, d’offrir l’expérience d’habiter, pour une nuit la transformation. Cette expérience prolongée permettra aux habitants de se projeter pleinement dans la transformation des lieux et d’expérimenter sur un temps long, la magie des lieux transformés. Lors de ce weekend, il sera question de clore l’univers créé et de diffuser la connaissance apportée des lieux et les émergences de cette adaptation performative. Ces weekends seront l’occasion de confirmer et de valider les héritages des dispositifs qui seront laissés. Il permettra également de présenter la suite du processus, qui sera différente en fonction de l’échelle du projet encore une fois. Il pourra en effet conduire à une nouvelle transformation ou à une expertise qui aura comme objectifs de définir la pérennisation du projet à partir de toute la connaissance émergée du processus.

Démontage

Les workshops de démontage fonctionnent sur le même principe participatif. Cependant, il n’est pas forcément question de tout démonter. Les dispositifs ayant le plus fonctionné lors de la période d’expérimentation de la production réalisée pourront être laissés sur place. Leurs gestions pourraient être léguées à des acteurs locaux qui souhaiteraient les prendre en charge. Le retour total ou partiel des lieux à leur état initial aura vocation à cristalliser une empathie émergente pour le site. Cette étape permettra alors de planter les graines pour anticiper le prochain événement d’activation d’un nouvel imaginaire. Les dispositifs laissés pourraient alors également être transformés en supports de concertation active pour récolter les témoignages et visions des habitants sur la prochaine transformation.

Pour découvrir ce qu’il se passe à l’intérieur des rouages expérimentaux, veuillez-vous rendre à la page
Actions performatives !

Transmission

Dispositifs actifs et Latence productive

Entre les périodes de transformations, un éveil du site sera maintenu au travers de dispositifs actifs permettant de faire le lien entre notre équipe de performeurs et les différents acteurs du projet. Ces supports de veille ou d’éveil de la transformation peuvent prendre de nombreuses formes et avoir de nombreux usages. Ils peuvent ainsi servir d’espaces de diffusion de la transformation à venir, lors des périodes de résidences par exemple, afin de commencer à projeter des imaginaires aux habitants autour de la revitalisation du site. Ces dispositifs actifs peuvent aussi prendre la forme de lieux de rencontres dynamiques pour que les différents acteurs puissent échanger et transmettre leurs fantasmes sur le devenir des lieux.

Lègue des dispositifs

Lorsque les transformations apportées révèlent des usages réellement pertinents, P.E.R.F.O.R.M! s’engage à transmettre en héritage aux habitants, commerçants, institutions, ou autres organismes intéressés par la reprise de ces fonctions, les droits d’usages de ces dispositifs afin qu’ils puissent y développer leurs activités. Ces lègues persistent durant les temps de latence du projet, mais peuvent aussi se voir intégrés dans l’expertise performative qui dictera la pérennisation de la transformation. Nous nous engageons ainsi à développer l’économie locale et encourager les initiatives des habitants en leur offrant un lieu et un contexte où réaliser leurs projets.

Expositions & colloque in situ

Les dispositifs construits in situ peuvent devenir des supports d’expositions en rapport avec la transformation lors des périodes de latence. Le site peut également, si le besoin est, être utilisé comme lieu de conférences, colloques, ou autres soirées de débat afin d’échanger et de transmettre la connaissance accumulée sur les lieux eux-mêmes. Transformer les lieux pour qu’ils puissent devenir supports de ces espaces de transmission, c’est aussi une action performative expérimentale !

Expertise

Réunions du conseil scientifique

À l’issu des expérimentations et des transmissions, P.E.R.F.O.R.M!  réunit son conseil scientifique pour adopter une posture réflexive et rétrospective sur les connaissances émergées du site et de son processus de transformation. Ces séances de travail donneront suite à des publications et auront pour but de construire l’expertise performative. L’objectif de ce temps du projet est d’aboutir sur des perspectives d’avenir(s) durable(s) pour le site en mutation.

Expertise performative

Il s’agit d’une expertise, lançant un projet de transformation durable du milieu obsolète à partir des expérimentations du processus. Elle prend alors la forme d’un cahier de recommandations, d’une programmation pertinente et d’une préfiguration du projet. Elle a pour but également d’inscrire tous les acteurs ayant participé au projet, afin de les inclure dans la suite de l’aventure. Cette expertise peut permettre de réaliser directement une partie ou l’ensemble du projet de maitrise d’œuvre (Option pérennisation). Elle permet aussi dans d’autres cas d’ouvrir sur un concours pour la transformation durable du site à partir des connaissances et émergences du processus performatif (Option concours et suivi performatif).

Publications

C’est le moment du partage de la connaissance extraite du processus performatif. Les publications peuvent prendre plusieurs formes : articles scientifiques, mini-ouvrage, actes de colloque, court-métrage vidéo, expositions photo, rétrospectives, interviews, etc. Ils pourront être diffusés sur différentes revues scientifiques, journaux de quartiers, médias indépendants, etc. Ils seront aussi toujours relégués sur notre site internet dans la rubrique actualités et publications.

Pérennisation

Pérennisation du projet

Selon l’échelle du site (limites surfaciques en rigueur), la pertinence des transformations opérées, et l’engouement généré autour du projet, nous pouvons prendre en charge une pérennisation de la transformation. C’est l’objectif numéro un de notre action. Nous espérons réellement trouver le meilleur avenir pour les sites que nous transformons. C’est pourquoi obtenir l’accord des différents acteurs du projet pour pérenniser les idées mises en œuvre et les imaginaires dégagés par le processus serait pour nous un gage ultime de la réussite du processus et la source d’une grande satisfaction.

Ouverture sur un concours

Si l’échelle du site nécessite une maitrise d’ouvrage, si l’engouement autour de la transformation n’est pas suffisant ou si les travaux de pérennisation sont trop couteux pour nous permettre de transformer l’essai performatif à l’échelle du durable, nous pouvons précipiter l’ouverture d’un concours de transformation, à partir de l’expertise performative qui aura été produite. Cela permettrait d’élargir l’engouement et de trouver davantage de financements pour mener à bout le projet. Cela garantirait également un cahier des charges et une programmation pertinente pour éviter une transformation inadaptée qui pourrait replonger le site dans l’obsolescence.

Contact

Pour établir des collaborations
Pour proposer un site à l’étude

 

P.E.R.F.O.R.M!

81 rue Léon Frot 75011 Paris, France
+33 1 84 25 11 87
contact@perform-the-city.org

Rejoignez-nous !

Devenez membres libres ou partenaires
et participez à nos prochaines expérimentations !
Le laboratoire itinérant est ouvert à toutes disciplines
pour construire de nouvelles visions des milieux obsolètes.