Bureau du laboratoire

Une équipe restreinte complémentaire

Le bureau est composé de 3  personnes : un président, une secrétaire générale et une trésorière. Il s’agit du noyau dur de l’équipe. Cependant, le laboratoire est avant tout un réseau de personnes actives, que le bureau sollicite selon les besoins des projets et des expérimentations. L’équipe complète est donc assez étendue, variant les profils et les compétences afin de toujours travailler dans une dimension transversale et pluridisciplinaire. 

Elles/ils ont participé au développement du bureau de P.E.R.F.O.R.M! en 2017-2018 : Julie Andrade, Aliénor Philbert, Marine Ruffin, Raphaël Jolly, Jenny Comiti. Merci pour tout!

Dimitri Szuter

Architecte - Danseur/Performeur - Doctorant en architecture - Enseignant - Président du bureau

Dimitri Szuter est architecte DE, diplômé de l’ENSA Paris-La-Villette en 2015, il est aussi danseur et performeur. Il prépare un doctorat en architecture à Paris 8 – Pratiques et Théories du Sens, en co-direction avec Xavier Bonnaud (ENSAPLV) et Éric Le Coguiec (ULiège). Il est fondateur du laboratoire de Research By Design P.E.R.F.O.R.M! et enseignant contractuel à l’ENSAPLV depuis 2016 (contrat MCC). Il est également membre du comité technique d’EUROPAN EUROPE depuis 2017.

Par ailleurs, il démarre en septembre 2019 un contrat de recherche avec le Theatrum Mundi (fondé par Richard Sennett) afin d’accompagner le développement du projet Voi[e,x,s]. L’enjeu de la mission est de questionner, d’un point de vue conceptuel et sociologique, le rôle de la performance artistique dans le processus de transformation urbaine d’une friche ferroviaire en parc urbain (Paris 18e). Comment la performance participe-t-elle à l’émergence et à la réception d’un tel projet de transformation ?

Les recherches de Dimitri concernent le développement de nouveaux outils d’actions afin d’amorcer des processus de projets pour la transformation urbaine, au travers du concept de « performativité ».  Cette hypothèse théorique est issue d’une part de la nécessité de recharger les pratiques de conception par une approche « somatique ». Elle s’appareille et s’augmente d’autre part de manière transdisciplinaire, grâce à la traversée épistémologique d’un corpus de pratiques artistiques d’interventions sur l’existant des années 60-70. L’objectif est de faire émerger un vecteur de transformation «performatif», afin d’initier de nouvelles méthodes de fabrication de la ville à partir du terrain des « ressources urbaines latentes ». On parle alors de projet-processus pour la régénération des « milieux obsolètes ». Pour tester ses hypothèses théoriques dans des situations de projets réels, il a fondé en mars 2017 le laboratoire de recherche-projet sur la transformation performative « P.E.R.F.O.R.M!.

La dimension scientifique rencontre ainsi la dimension opérationnelle. La diversité typologique des situations de projet, à l’épreuve de la performativité, permet également d’explorer de nouvelles formes de transmissions pédagogiques. Chaque projet nécessite des compétences spécifiques, ce qui nécessite de constituer des équipes transversales spécifiques pour chacun d’entre eux. Le laboratoire se définit ainsi d’avantages comme un réseau de recherches et de pratiques à partir de la dimension performative.

Céline Oriol

Urbaniste et Programmiste - Enseignante - Performeuse

Céline Oriol est urbaniste et développe des projets urbains au sein de l’agence neue. Intervenant sur des tissus ou des in¬frastructures très diverses, sa réflexion d’urbaniste pose la nécessité de pré¬server des espaces non bâtis dans le projet urbain. Elle interroge la parcimonie de construction au profit de la mise en exergue d’espaces porteurs d’une relation à la terre et surface de soupape pour préparer la ville au réchauffement climatique. Elle enseigne le projet urbain à la Sorbonne et à l’EIVP.

Hélène Giudici

Géographe - Urbaniste – Plasticienne

Hélène est une hackeuse de l’urbain, géographe-urbaniste, plasticienne et performeuse ! Diplômée en 2014 d’un master en gestion des territoires et développement local, et après deux expériences en maîtrise d’ouvrage de projets urbains, elle s’est rapprochée des terrains du social, de l’entrepreneuriat et du culturel – en France et au Vietnam. C’est là-bas qu’elle fait la rencontre de Dimitri. Ses leitmotiv ? Construire la ville sur la ville existante et développer la place du sensible, des rythmes biologiques, de l’humain dans la fabrique de la ville. Dans cet esprit, elle co-fonde en 2015 leglif. Aujourd’hui, elle s’investit également dans P.E.R.F.O.R.M! et mène en parallèle une réflexion de recherche mêlant échelle urbaine et actions locales. Ses thèmes : tiers-lieux, ville inclusive et urbanisme temporaire.

Collaborateurs

Les professionnels avec qui nous aimons travailler !

P.E.R.F.O.R.M! est un réseau transdisciplinaire. Pour chaque projet, nous composons des équipes singulières en fonction des compétences nécessaires aux projets. Ce réseau de collaborateurs, occasionnels ou récurrents, est extrêmement important pour nous car il nous permet de toujours rester ouvert sur le monde et les autres pratiques. Chaque projet devient ainsi l’opportunité de nouvelles rencontres humaines, artistiques et professionnelles, riches. 

Pour proposer de nouvelles collaborations, c’est par !

Laurence Falzon

Plasticienne - Scénographe - Enseignante - Architecte

Attachée avant tout aux pratiques de « territoires », le travail de Laurence Falzon naît dans et avec les lieux. Le contexte guide son œuvre, il modèle un dialogue entre sujet, objet, fiction, intervention. Chaque projet est pour elle une histoire locale, une aventure qui se construit in situ avec les ressources environnantes. La dimension du vivant, du processus, l’authenticité de l’expérience vécue, du « faire ensemble », le temps de la réalisation de l’œuvre appartiennent à ses créations, scénarios spatiaux hybrides, que l’on pourrait recouvrer sous le genre de « Réalisme Imaginaire ».

Gilles Viandier

Danseur/Performeur - Chorégraphe - Architecte

Danseur contemporain et chorégraphe, Gilles Viandier (France, 1974) obtient d’abord un diplôme d’architecte DPLG questionnant la reconversion urbaine et artistique de multiples friches industrielles en Europe et particulièrement la plaine de Baux à Rennes en Bretagne. Il s’est formé aux CCN (Centre Chorégraphique National) de Rennes (Catherine Diverrès) et Montpellier (Mathilde Monnier) puis a dansé à Montpellier dans les compagnies de Jackie Taffanel, Didier Théron, Michèle Murray, Hélène Cathala, Patrice Barthès; à Marseille avec Georges Appaix, Michaël Cros, Christophe Haleb; à Paris avec Emmanuelle Vo-Dinh, Christian et François Ben Aïm, Philippe Ménard; en Suisse avec Philippe Saire, Perrine Valli, Nicole Seiler et dans plusieurs collaborations en Europe dont Tilburg/Pays-Bas (Fred Momotenko/Hans Tuerlings), Copenhague (Pipaluk), et la Transcarpatie ukrainienne (Waldemar Kretchkowsky).

Rennie Tang

Designer - Landscape architect - Danser/Performer - Educator

Rennie Tang is a designer and educator based in Los Angeles. She teaches landscape and urban design studios at all levels using teaching methods that emphasize one-to-one scale spatial construction, topographic manipulation and material exploration. Her research interests include kinesthetic engagement in urban landscapes, intergenerational playscapes for health and well-being, and choreographic spatial practices. Tang’s work has been presented and published locally and internationally at conferences as well as by invitation from museums and art festivals.

Eleonora Schiavi

Ingénieure Architecte - Urbaniste - Doctorante en architecture

Eleonora est ingénieur architecte et urbaniste, diplômée de l’école Polytechnique de Milan en 2014. Après plusieurs expériences architecturales en Italie plus précisément à Milan, dans des agences d’intérieur et d’urbanisme qui lui permettent de se confronter aux réalités de la construction et de l’étude architecturale et urbaine, c’est pendant ses recherches universitaires et son travail en Italie aux cotés du professeur Matteo Umberto Poli qu’elle commence à concevoir des projets de paysage à grande échelle. Après ses expériences en Italie où elle pratique les langues étrangères, elle décide de se confronter avec la culture paysagère et urbaine française. Parfaitement à l’aise dans la production graphique et les enjeux urbains, Eleonora Schiavi, synthétise ses connaissances architecturales et urbaines aux croisements de son intérêt pour le paysage. Au sein de l’agnce BASE, Eleonora a travaillé sur les concours comme sur les études urbaines en France et à l’étranger.

Aurélie Delarue

Artiste et Danseuse - Pédagogue (danse improvisation - Body Mind Centering - Yoga)

J’ai toujours dansé, c’est ma manière de penser, de sentir, d’éprouver. C’est mon corps qui m’apprend à voir le monde, à découvrir l’espace, à me relier aux autres. Par le mouvement, je cherche l’harmonie et la liberté. La Danse , le Yoga, le Body-Mind Centering® et les pratiques somatiques ont nourri et continuent d’affiner mon expérience. Ce parcours se poursuit dans l’échange avec ceux qui partagent mon insatiable curiosité des potentialités qu’ouvrent la mise en marche du corps dans l’espace et vers les autres.

Vous avez dit danse-architecture ?

Il s’agit d’une approche sensible et ludique à deux volets. Rencontrer l’Architecture : Prendre conscience de l’espace à partir de la conscience du corps pour une meilleure mémorisation des lieux et une compréhension sensible des partis pris des architectes. Questionner la perception quotidienne des espaces : La chorégraphie et la mise en scène permettent de poétiser un espace et/ou d’en révéler des faces cachées au spectateur.

J’ai commencé à m’intéresser à l’architecture grâce à une longue et fructueuse collaboration avec Monum entre 2005 et 2010. J’ai travaillé principalement à la Villa Savoye de Le Corbusier mais j’ai également pu enrichir mon approche au Château de Champs sur Marnes et au Château de Vincennes. Plus récemment j’ai mené un projet avec le CAUE du Val de Marnes pour mettre en valeur le centre ville d’Ivry jalonné d’œuvres architecturales de Jean Renaudie entre autres. (2016)

Dans tous mes projets, je joue avec les perceptions en travaillant sur leur origine : les états de corps. Changer son regard engage notre physicalité tout entière.

Marcel(le)

Collaborat.eur.rice

Conseil scientifique

Le conseil scientifique est composé d’experts

Le conseil scientifique est composé d’un président et de membres actifs réguliers. Pour les besoins des projets et en fonction des situations, le conseil scientifique s’entourera alors d’experts locaux afin de former le comité scientifique autour de la transformation. Le bureau de P.E.R.F.O.R.M!  sera toujours représenté lors de ces comités. Les membres actifs du conseil peuvent s’investir tout au long du processus en tant qu’électron libre, mais leur mission principale réside dans l’élaboration de l’expertise performative.

Didier Rebois

Architecte - Enseignant - Fondateur d'EUROPAN - Président du conseil scientifique

Didier Rebois is a French architect and urban planner,

He is a founder of Europan, a European federative program of urban /architectural Competitions for young professionals on urban topics (now Productive cities). He is general secretary of Europan and coordinates the different National structure. He is responsible of editions of Catalogues and books and of the European events (Forums involving cities, clients, experts and winning teams). Europan launch every two years a new session involving 4 to 5000 young professionals each time. He manages the Scientific committee of Europan involving European experts

He is a teacher in Theory and Practice of the urban and architectural design at the ENSAPLV. He teaches in Bachelor and Master (diplomas) “l’architecture aux rythmes de la ville et de la Nature”. He was in charge of a reform of the diploma. He is an expert advisor of the Ecole Spéciale d’Architecture where he is member of the Teaching committee in charge of a reform of the pedagogical program.

He is a project manager in the Institute for the city on the move (IVM), where he developed several programs of research in collaboration of international experts about City and Mobility. He was curator of 3 exhibitions “architecture on the move” about intermodal places, “the street is at all of us” about the new statute of the street, “Passages, transitional spaces for the city of the 21st century” about the new networks of urban connections in the contemporary city. For each one, a catalogue was published.

Laurence Falzon

Plasticienne - Scénographe - Enseignante - Architecte - Membre du conseil scientifique

Attachée avant tout aux pratiques de « territoires », le travail de Laurence Falzon naît dans et avec les lieux. Le contexte guide son œuvre, il modèle un dialogue entre sujet, objet, fiction, intervention. Chaque projet est pour elle une histoire locale, une aventure qui se construit in situ avec les ressources environnantes. La dimension du vivant, du processus, l’authenticité de l’expérience vécue, du « faire ensemble », le temps de la réalisation de l’œuvre appartiennent à ses créations, scénarios spatiaux hybrides, que l’on pourrait recouvrer sous le genre de « Réalisme Imaginaire ».

Céline Bodart

Architecte - Docteure en architecture - Enseignante - Membre du conseil scientifique

Céline Bodart est architecte, diplômée de l’Université de Liège en 2010 ; diplômée du DPEA, spécialisation en “Architecture et Philosophie” (ENSA Paris-La-Villette) et du Programme d’Expérimentations en Arts et Politiques (Sciences Po Paris) ; docteure en architecture depuis décembre 2018, thèse présentée en co-tutelle entre Université de Paris 8 et ULiège. Actuellement, elle travaille comme assistante à la faculté d’architecture de l’ULiège et comme maître-assistante associée à l’ENSA Paris-La-Villette (Gerphau, EA-7486). Elle est également membre de la commission technique d’Europan Europe depuis 2016.

Ses recherches doctorales ont portées sur les conditions de rencontres possibles entre pratiques architecturales et philosophiques, à partir d’une étude renouvelée d’un épisode singulier de l’histoire récente de l’architecture : la rencontre entre la déconstruction derridienne et la culture architecturale anglo-américaine de la seconde moitié du 20e siècle. En recomposant comment se raconte cette rencontre depuis différentes situations d’énonciation, il s’agissait non seulement de mettre en avant comment des réceptions et appropriations culturelles variées conditionnent des poursuites théoriques spécifiques, mais également d’investir l’écart entre ces différentes versions d’une même histoire par la mise en traduction de certaines traces écrites ayant participé à sa mise en récit (Wigley 1993; Kipnis 1997). Actuellement, ses recherches se poursuivent à travers la question de la pluralité des genres d’écriture en architecture, privilégiant l’expérimentation de nouvelles formes de traduction par et pour la ré-invention de ses pratiques théoriques : comment les pratiques de traduction permettent-elles de se remettre au travail de l’histoire et devenirs de l’hospitalité des discours de l’architecture, en vue de réinterroger et réengager ses manières de prendre part aux enjeux du monde contemporain ?

Contact

Pour établir des collaborations
Pour proposer un site à l’étude

 

P.E.R.F.O.R.M!

8 Boulevard de Bonne Nouvelle, 75010 Paris, France
+33 1 84 25 11 87
contact@perform-the-city.org

Rejoignez-nous !

Devenez membres libres ou partenaires
et participez à nos prochaines expérimentations !
Le laboratoire itinérant est ouvert à toutes disciplines
pour construire de nouvelles visions des milieux obsolètes.